Top 25 des jeux PS2 – Les meilleurs jeux PlayStation 2 de tous les temps

De God of War à Final Fantasy. Nous avons sélectionné pour vous les 25 meilleurs jeux de l’ère PlayStation 2.

Les jeux vidéo façonnent non seulement nos propres souvenirs, mais ceux de toute une génération. Et s’il existe des jeux que l’on peut trouver sur toutes les consoles, il existe également des titres que nous associons exclusivement à un certain fabricant.

Nous ne soupçonnerions jamais le Master Chief sur PlayStation, et Mario ne se perdrait pas sur Xbox. C’est parce que leurs jeux sont des titres dits exclusifs. Ils sont soit apparus sur PlayStation, soit sur Xbox, soit sur une console Nintendo.

Les 25 meilleurs jeux PlayStation 2

Et tandis que Nintendo et Xbox font également leurs grandes apparitions ailleurs, cette liste concerne les titres exclusifs de la PlayStation, plus précisément la PlayStation 2. Dans l’équipe éditoriale, nous nous sommes penchés sur les jeux qui se connectent tous avec la PS2 et un top 25 de les meilleurs titres créés.

Nous avons respecté des règles strictes. Les restrictions exactes peuvent être trouvées dans notre article de présentation, mais voici un bref résumé :

25 – The Mark of Kri

Année de sortie : 2003
Développeur : SCE San Diego

Avec The Mark of Kri, Sony a connu un véritable succès surprise en 2003. Dans l’histoire, vous incarnez le guerrier aventureux Rau, qui découvre le secret du signe de Kri, qui a été recouvert d’un sortilège sombre.

En termes de jeu, Mark of Kri est une action-aventure très rapide qui, en plus de quelques éléments furtifs, dispose également d’un système de combat sophistiqué avec lequel vous pouvez traiter vos adversaires avec de puissants combos. Cependant, ne vous laissez pas berner par le style graphique coloré qui rappelle un film de Disney.

Parce que The Mark of Kri est très brutal, le niveau de violence est élevé et il n’y a pas d’épargne avec le sang virtuel ou les mouvements de fatalité brutale.

24 – Virtua Fighter 4

Année de sortie : 2003
Développeur : Sega AM2

Avec ses 60 images onctueuses et (selon les normes de l’époque) des modèles de personnages très impressionnants, le flogger Virtua Fighter 4 de Sega s’est avéré être l’un des plus beaux jeux vidéo de tous les temps pour de nombreux joueurs. Il existe des mondes entre l’original très affiné par les blocs de pixels et le jeu PS2 de 2003.

Sur le plan mécanique, le jeu de combat a également convaincu de nombreux fans de beat. Dans Virtua Fighter 4, nous nous frayons un chemin à travers le ring avec un total de 13 personnages différents. Du moine Lei Fei au robot gynoïde Dural ressemblant à Silversurfer, il y en a pour tous les goûts de combat.

Les commandes plutôt simples séduisent à la fois les joueurs amusants et les joueurs hardcore. Vous pouvez simplement commencer à frapper dessus ou passer des heures en mode entraînement à répéter des combos spectaculaires afin d’écraser ensuite habilement vos adversaires dans le sol.

23 – Dark Chronicle

Année de sortie : 2003
Développeur : Niveau 5

Même si le nom sonne un peu différent en Europe, Dark Chronicle est le successeur de Dark Cloud, le PS2-RPG de Level-5. Cependant, Dark Chronicle raconte une toute nouvelle histoire sur les héros Max et Monica, que nous menons à travers divers donjons et aidons à construire un petit village à côté.

Dans les niveaux générés de manière procédurale, nous parcourons les égouts, les forêts et plus encore pour collecter des ressources avec lesquelles nous pouvons améliorer et développer davantage nos armes. Avec des recettes spéciales, d’autres objets et même des meubles peuvent être débloqués pour le village.Nous devons photographier les « ingrédients » pour cela dans le monde du jeu avec notre appareil photo.

Avec un look cel shading magnifique (et bien vieilli) et une mécanique étonnamment complexe derrière, Dark Chronicle est devenu un véritable tuyau d’initié sur la PS2 qui trouve sa place bien méritée sur cette liste.

22 – Baldur’s Gate : Dark Alliance

Année de sortie : 2001
Développeur : Snowblind Studios

Alors que la série de jeux de rôle était connue exclusivement pour ses jeux sur PC à la fin des années 90, Baldur’s Gate : Dark Alliance est sorti pour la première fois en 2001 en tant que déclinaison pour consoles sur PS2.

Au début du jeu, vous étiez autorisé à choisir votre héros parmi trois classes différentes. Celui qui voulait faire de la magie a pris la sorcière elfe. Ceux qui préféraient tirer sur leurs ennemis à distance se tournaient vers l’archer humain et il y avait un combattant nain pour le combat rapproché.

Une fois cela fait, le guerrier respectif s’est rendu dans des donjons souterrains, des forêts ou des grottes de glace pour faire face aux horreurs qui y vivent de la meilleure manière, surmonter les pièges et récupérer de grands trésors.

21 – Dragon Quest : L’odyssée du Roi Maudit

Année de sortie : 2006
Développeur : Niveau 5

C’est difficile à croire, mais Dragon Quest: The Journey of the Cursed King était la toute première émanation de la longue série JRPG sortie dans ce pays. C’est pourquoi la huitième partie de la série n’a pas de numéro dans son nom. Les débuts dans les régions PAL n’auraient guère pu être meilleurs, car déjà en 2006, Dragon Quest a convaincu avec l’agréable sentiment old school des jeux de rôle classiques du Japon.

L’histoire du héros sans nom, impliqué de manière inattendue dans l’aventure d’un roi transformé en troll, ne fait pas seulement le grand saut en Europe. Pour la première fois dans l’histoire de Dragon Quest, nous voyageons également dans un environnement 3D détaillé, dont certains proposent même des aires de jeu ouvertes. Le look cel shading du RPG a bien vieilli et est toujours agréable à regarder aujourd’hui.

Avec une localisation charmante et un système de combat complexe mais simple, Dragon Quest: The Journey of the Cursed King est une aventure de conte de fées qui pourrait offrir d’innombrables heures de plaisir même sans rebondissements et surprises compliqués.

20 – We love Katamari

Année de sortie : 2006
Développeur : Namco

Avec We love Katamari de 2006, le développeur Namco Limited renvoie le prince du cosmos sur terre deux ans après le succès surprise de Katamari Damacy. Le principe du jeu reste presque inchangé, mais c’est toujours très amusant.

Vous contrôlez le katamari via des sticks analogiques. Si vous passez sur un objet suffisamment petit, le katamari grandit et vous avez désormais la possibilité de collecter des objets de plus en plus gros.

En plus du mode solo, il existe également un mode coopératif qui peut être joué avec un ami. La moitié des katamari est contrôlée par une seule personne, ce qui augmente le niveau de difficulté en raison de la coordination délicate. Si c’était trop fatigant pour vous, vous pourriez rivaliser avec votre meilleur ami en mode combat.

19 – Tekken Tag Tournament

Année de sortie : 2000
Développeur : Namco

Après avoir déjà eu Virtua Fighter 4 sur la liste, une partie de la série Tekken ne devrait bien sûr pas manquer parmi les meilleurs jeux PS2. Ce que beaucoup ne savent pas, le Tekken Tag Tournament de Namco est apparu comme un jeu d’arcade avec des graphismes 32 bits deux ans avant la sortie de 2001 sur PlayStation.

Dans le jeu de combat, qui se veut une compilation du prédécesseur, vous pouvez choisir parmi plus de 35 combattants, y compris presque tous les personnages de Tekken 1 à Tekken 3. Comme son nom l’indique, la fonction de tag est à votre disposition en tant que gadget spécial.

Ce qui est normal dans beaucoup de beat’em up de nos jours a été fraîchement intégré dans la série avec TTT. Au début, vous choisissez deux personnages et combattez deux adversaires. Pendant le combat, vous pouvez échanger des personnages pour effectuer des attaques spéciales.

18 – Project Zéro 3

Année de sortie : 2006
Développeur : Tecmo

Quand les gens normaux voient un fantôme, ils s’enfuient. Lorsque les personnages de Project Zero 3 voient un fantôme, ils prennent une photo. Dans le monde de l’aventure d’horreur, c’est le seul moyen d’atteindre le défunt en colère, mais pourquoi prendre le risque et ne pas simplement disparaître ?

Dans le cas du personnage principal Rei Kurosawa, parce que vous n’avez pas d’autre choix. La photographe a visité une villa enchantée dans les montagnes pour un travail de commande et a ramené la malédiction chez elle. Alors qu’un mystérieux tatouage s’étend sur son dos dans la vraie vie, elle est encore et encore attirée par la maison dans son sommeil, qui, cependant, est pleine de fantômes dangereux dans ses rêves.

Alors qu’elle essaie de savoir comment se débarrasser de la malédiction et du tatouage, elle fait face aux fantômes, armée uniquement d’une caméra. Les adversaires sont basés sur des éléments de l’horreur japonaise classique. En plus de la femme sans mâchoire inférieure, nous rencontrons également des enfants effrayants et toutes sortes d’autres choses surnaturelles.

Étant donné que les fantômes ne meurent que lorsque nous avons une très bonne image d’eux, nous devons nous en approcher particulièrement, ce qui augmente le facteur d’horreur.

17 – TimeSplitters

Année de publication : 2000
Développeur : Free Radical Design

TimeSplitters est le premier jeu du développeur Free Radical Design, qui a été fondé par d’anciens développeurs de Rare. Dans de nombreux domaines, il rappelle fortement les deux titres N64 Goldeneye et Perfect Dark. Dans l’histoire, vous parcourez 18 chapitres dans différentes périodes, qui ne sont pas connectés les uns aux autres.

Dans chaque niveau, vous devez trouver un objet et l’extraire, avec plusieurs adversaires sur votre chemin, que vous faites sauter de l’écran dans une perspective classique à la première personne. Vous pouvez également jouer à la campagne en couple en mode coopératif.

En plus de l’histoire, il existe également un mode multijoueur pouvant accueillir jusqu’à quatre joueurs et dix bots et un éditeur de niveau avec lequel vous pouvez assembler vos propres cartes multijoueurs à partir de pièces préfabriquées.

16 – Yakuza 2

Année de sortie : 2008
Développeur : Amusement Vision (Sega)

Deux ans après la sortie au Japon, les fans en Allemagne ont également été autorisés à jouer la suite du mélange de monde ouvert et d’aventure de fessée de Sega, qui a été considéré comme un échec commercial en Europe en raison de son sujet sournois à l’époque, mais c’était d’autant plus convaincant en termes de jeu.

Les événements de Yakuza 2 ont lieu un an après la fin de la partie 1. Après un meurtre, Held Kazuma doit déménager dans le sud du Japon, où il rencontre la policière Kaoru Sayama, une célèbre chasseuse de yakuza. Alors que dans le prédécesseur, vous n’aviez déménagé que dans la ville fictive de Kamurocho, trois autres métropoles peuvent être visitées et explorées dans Y akuza 2.

Un autre point fort sont encore les mini-jeux de la série, dont le nombre augmentera considérablement dans la suite et, en plus de nouveaux bars, clubs et cabarets, offrira beaucoup de variété.

15 – Zone of the Enders

Année de sortie : 2001
Développeur : Konami

En l’an 2172, les hommes ont depuis longtemps quitté la terre et se sont dirigés vers l’espace pour y former des colonies. On se glisse dans le rôle du jeune héros Leo, qui a grandi dans une station spatiale endormie sur Jupiter. Alors que sa maison est attaquée par un groupe de raiders, il trébuche accidentellement dans le cockpit d’un ‘Mech et devient involontairement le pilote d’une puissante machine de combat.

Derrière Zone of the Enders n’est autre que le créateur de Metal Gear Solid Hideo Kojima, qui a développé le mélange 2001 de jeu de tir à la troisième personne et de hack and slash parallèlement à Metal Gear Solid 2: Sons of Liberty.

Côté jeu, Zone of the Enders repose sur un principe très simple mais amusant. Nous utilisons le Mech pour voler à travers les zones de science-fiction et tirer sur de nombreux méchants extraterrestres par-dessus la pile ou les diviser en deux avec notre épée Mech.

Avec Zone of The Enders: The 2nd Runner, le jeu mech a eu un successeur pour la PS2 en 2003. Depuis 2012, nous avons pu revivre les jeux de la série dans un plus joli look grâce à la Collection HD.

14 – Gran Turismo 4

Année de publication : 2005
Développeur : Polyphony Digital

Comme ses trois prédécesseurs, Gran Turismo 4 se concentre sur un cycle motivant d’événements de course, de gains de crédits et d’achat et de réglage de nouvelles voitures. Il y a plus de 700 des 80 fabricants dans la quatrième partie, et un total de 51 cours sont disponibles.

Le mode B-Spec est nouveau dans GT4. Ici, vous incarnez un chef d’équipe de course qui n’est pas lui-même sur la piste, mais donne des instructions à ses pilotes sur leur style de conduite et peut, par exemple, leur demander de conduire plus agressivement ou de venir aux stands.

De plus, GT4 propose plusieurs missions de conduite qui fonctionnent de manière similaire aux épreuves de conduite des parties précédentes et dans lesquelles vous devez par exemple dépasser un adversaire à une certaine distance.

De plus, il y a la physique de conduite habituelle de haute qualité, un look presque photo-réaliste pour l’année 2005 et la possibilité de connecter jusqu’à six consoles PS2 au réseau local.

13 – Okami

Année de sortie : 2007
Développeur : Clover Studio

Dans l’ aventure d’action 2007 Okami, vous incarnez la déesse du soleil Amaterasu, qui est venue sur terre sous la forme d’un loup blanc pour libérer un royaume fantastique d’inspiration japonaise du démon Orochi et ainsi pour le bien de tous les êtres dans prendre soin du monde.

La particularité d’Okami, outre l’optique d’encre unique, est le « Divine Brush ». Vous pouvez l’utiliser pour mettre le jeu en pause et utiliser le contrôleur pour peindre des coups de pinceau sur l’écran. De cette manière créative, vous pouvez combattre des ennemis, réparer des ponts ou creuser des coffres au trésor, par exemple.

En termes de gameplay, le chef-d’œuvre du développeur Clover Studio rappelle The Legend of Zelda de Nintendo. De cette façon, Amaterasu acquiert progressivement des capacités plus pieuses avec lesquelles elle peut passer des chemins une fois bloqués.

12 – Devil May Cry

Année de sortie : 2001
Développeur : Capcom

Le demi-démon et tête blanche super cool Dante Sparda a célébré sa toute première apparition sur PS2 en 2001. Dans Capcom’s Hack and Slash Devil May Cry, nous nous frayons un chemin à travers des hordes de démons sur l’île fictive de Mallet avec notre épée Alastor et l’aide de notre amie Trish, afin de renvoyer le suzerain Mundus dans l’enfer à la fin de notre voyage.

Après la série Resident Evil et Onimusha Warlords, Devil May Cry s’est avéré être le prochain grand succès de Capcom il y a plus de 15 ans et a marqué le début d’une série de hack and slash populaire, qui compte maintenant cinq ramifications et un redémarrage de DmC: Devil May Cry Inclut le développeur Ninja Theory.

Fait amusant, si vous voulez briller lors d’une fête : le premier Devil May Cry a été développé à l’origine sous le nom de Resident Evil 4. Mais parce que Capcom s’est rendu compte au cours du développement que leur projet ne correspondait pas du tout à l’univers de Resident Evil, ils ont lancé une toute nouvelle marque.

11 – Eye Toy

Année de sortie : 2003
Développeur : Sony

Selon les normes actuelles, la caméra Eye Toy est, bien sûr, une blague avec sa faible résolution. Mais en octobre 2003, elle a fait un grand bonjour dans nos salons en emballant les joueurs dans des mini-jeux amusants devant la télé. Dans Eye Toy Play, par exemple, nous devions nettoyer les vitres ou jongler avec les assiettes et secouer la piste de danse dans Eye Toy Grooves.

À l’époque, ce n’était pas seulement techniquement fascinant, mais c’est également devenu un succès multijoueur sensationnel que même les non-amateurs de jeux pouvaient difficilement éviter.

La caméra Eye Toy a ensuite été utilisée pour d’autres jeux tels que Eye Toy Kinetic, où les joueurs pouvaient élaborer leur propre plan d’entraînement.

Eye Toy restera dans l’histoire comme l’un des périphériques les plus amusants pour la PS2. Et il a plus que mérité sa place dans cette liste de succès.

10 – Sly Raccoon

Année de sortie : 2003
Développeur : Sucker Punch

L’ère PS2 a produit des personnages emblématiques, Sly Cooper en fait partie. Dans l’histoire, le rusé Lavable pique un dossier à la police afin de retrouver les meurtriers de ses parents. Petit à petit, il traque les soi-disant « Devilish Five » et les fait tomber.

Cela semble plus enragé qu’il ne l’est, car Sly Raccoon est un Jump & Run classique, qui a été enrichi d’un certain nombre de passages furtifs sympas intégrés au gameplay. Les compétences spéciales fournissent du piquant supplémentaire, il en obtient une de chaque membre Devilish Five vaincu.

En plus du mélange de gameplay rond, Sly Raccoon impressionne par son look cel shading très élégant et la grande mise en scène de l’histoire. Et le titre a été si bien accueilli par les joueurs et les critiques que Sucker Punch a développé deux successeurs.

9 – Ico

Année de publication : 2001
Développeur : Team Ico

Lorsque le travail influent de l’équipe Ico est discuté, il s’agit généralement de Shadow of the Colossus. Mais même Ico, le début du studio autour du réalisateur de jeu Fumito Ueda, a réussi à convaincre avec un design artistique unique et des moments émotionnels. Et qu’un fier quatre ans avant les colosses célèbres.

La particularité d’Ico n’est pas seulement l’histoire minimaliste et la ville énigmatique dont nous devons nous échapper comme des petits garçons avec des cornes sur la tête. L’accent est mis notamment sur la relation entre le protagoniste éponyme Ico et Yorda, un autre mystérieux prisonnier que nous devons libérer et protéger.

Pour souligner le lien spécial avec Yorda, Ico nous oblige à prendre la fille par la main et à ne pas lâcher le bouton correspondant. Nous aidons donc activement à conduire Yorda en toute sécurité vers la liberté. Si nous le lâchons, il s’arrêtera et risquera d’être kidnappé par de mystérieuses créatures de l’ombre. L’amitié inattendue des deux personnages traverse toute l’aventure.

8 – Shin Megami Tensei : Persona 4

Année de sortie : 2009
Développeur : Atlus

Shin Megami Tensei : Persona 4 ou short : Persona 4 ou, encore plus court, P4 est une émanation de la série post-apocalyptique JRPG Shin Megami Tensei. Contrairement à la série principale, P4 se déroule dans une ville japonaise intacte qui est en danger même sans la fin du monde.

Là, une mystérieuse chaîne de télévision de minuit attire les gens dans le monde de la télévision et les confronte à une version sombre d’eux-mêmes. Le personnage principal Yu Narukami survit à la rencontre et est récompensé par un esprit protecteur, le soi-disant personnage.

Avec un groupe d’amis qui ont aussi des personnages, il parcourt maintenant le monde de la télévision la nuit et tente de résoudre les meurtres.

Dans le même temps, cependant, il doit également maîtriser sa vie sociale le jour et ses performances à l’école, car la série Persona se compose traditionnellement de deux parties: les batailles au tour par tour dans les donjons la nuit et la gestion sociale le jour. Seuls ceux qui prêtent attention aux deux seront assez forts pour affronter même les patrons les plus méchants.

La campagne d’histoire pure s’étend sur une période de 70 à 100 heures, sans compter les tâches annexes. Habituellement, les JRPGS ont une composante sociale étendue ou une composante combative complexe. Le lien entre les deux est rare et constitue donc un trait distinctif clair pour Persona 4.

7 – Kingdom Hearts

Année de sortie : 2002
Développeur : Square

Kingdom Hearts répond à la question de savoir ce qui se passe lorsqu’une des marques occidentales les plus populaires et l’une des marques asiatiques les plus populaires entrent en collision. Un jeu d’action hétéroclite, regorgeant de souvenirs d’enfance de tous les coins, dans lequel nous, le garçon Sora, avec Donald Duck et Dingo, sauvons le roi Mickey, les princesses Disney et finalement le monde entier des sans-cœur.

Le monde de Kingdom Hearts se compose de royaumes Disney et de mondes parallèles spécialement conçus pour le jeu, peuplés de personnages Disney et de héros de l’univers Square. C’est pourquoi, en plus des princesses Disney comme la Belle au bois dormant ou Ariel, on rencontre également Aerith et Leon de la série Final Fantasy.

Dans le gameplay, les combats et les passages de saut et de course alternent. Sora se bat avec ses deux compagnons IA contre des hordes d’ennemis et d’énormes boss, mais en plus de ses attaques normales, il peut aussi invoquer des personnages comme Dumbo, qui lui garantissent des attaques plus puissantes.

La fusion de Disney et Square était unique lors de la sortie du premier jeu de la série, car Disney n’avait pas encore acquis les droits de Marvel et Star Wars. Voir des personnages de différentes rangées dans un jeu était plutôt inhabituel et certainement l’une des raisons du grand succès du jeu.

6 – Jak et Daxter : L’Héritage des Précurseurs

Année de sortie : 2001
Développeur : Naughty Dog

À première vue, le saut de Naughty Dog de l’époque de Crash Bandicoot à l’ère Uncharted peut sembler gigantesque, mais le studio a fait une escale élégante avec les jeux Jak & Daxter. Ici, tout tourne toujours autour d’un jeu de plateforme 3D coloré, mais avec le duo du protagoniste Jak et Sidekick Daxter, les bases étaient déjà posées pour le touche-à-tout.

Dans Jak and Daxter: The Precursor Legacy, nous devons regarder notre insolent ami Daxter se transformer en un mélange de loutre et de belette. Afin d’inverser la mutation Dark Echo, ils doivent rendre visite au magicien Gol Acheron. Ils voyagent dans différents mondes et les recherchent à la recherche de cellules énergétiques cachées dans les endroits les plus impossibles.

Grâce à une excellente technologie et à un gameplay amusant, le classique de la PS2 est resté longtemps dans les mémoires. En attendant, il y avait aussi le remaster HD bien mérité des deux héros de plate-forme.

5 – Final Fantasy 10

Année de sortie : 2002
Développeur : Square

Les séquences vidéo de la série Final Fantasy étaient autrefois considérées comme la norme en matière de graphisme sur PlayStation. Pendant ce temps, les titres AAA ne font pas grand-chose les uns avec les autres, mais dans les années 2000, les bandes-annonces et le gameplay étaient toujours une source d’étonnement.

Final Fantasy 10 n’a pas fait exception. Les effets d’eau, les expressions faciales et les gestes ainsi que les scènes de bataille épiques étaient parmi les plus belles choses que nous ayons pu voir sur notre télévision à tube.

Pour la première fois, des zones entièrement tridimensionnelles ont été créées, des ombres ont également pu être affichées sur les vêtements des personnages et les dialogues ont été non seulement entièrement mis en musique pour la première fois, mais également accompagnés d’expressions faciales appropriées. Cela avait l’air très impressionnant pour la plupart, à l’exception d’une scène dans laquelle Titus se moque de la manière la plus étrange.

La dixième partie de la série principale revient sur un système de combat au tour par tour que de nombreux fans de la série avaient manqué. Le plateau sphérique est complètement nouveau, un moyen nouveau et jusqu’alors inconnu de non seulement mettre à niveau vos personnages, mais plutôt de déplacer des compétences qui sont stratégiquement liées sur un plateau. Le plateau sphéroïdal divisait les camps des fans : certains l’aimaient, d’autres le détestaient.

Quoi qu’il en soit, Final Fantasy 10 est l’un des meilleurs jeux de la série et certainement dans le top 5 des titres exclusifs PlayStation. Nous n’incluons certainement pas 10-2.

4 – Ratchet et Clank

Année de sortie : 2002
Développeur : Insomniac Games

Les robots sont un ingrédient merveilleux dans les jeux vidéo. Des créatures anthropomorphes moelleuses aussi. Ensemble, ils ont la capacité d’influencer rétrospectivement le monde du jeu vidéo. Comme Ratchet et Clank en 2002.

Le jeu de plateforme 3D du développeur de Spider-Man Insomniac Games tourne autour du Lombax Ratchet et de son ami robot Clank, qui sauvent l’univers ensemble. Pour ce faire, ils voyagent de planète en planète et utilisent un énorme tournevis et tout un tas d’armes absurdes pour combattre quiconque constitue une menace.

Outre les nombreux mini-jeux comme le hacking ou le running et les mécaniques de combat fluides, c’est surtout l’humour de la série et les personnages eux-mêmes qui distinguent le jeu des autres plateformes.

Que ce soit Ratchet et Clank eux-mêmes, le capitaine Qwark sûr de lui mais non moins sympathique ou même les méchants que les trois rencontrent au cours du jeu : chacun apporte son propre sens de l’humour à l’histoire. Tous ensemble font de Ratchet and Clank l’un des jeux de plateforme 3D phares que nous trouvons beaucoup trop peu dans le monde du jeu d’aujourd’hui.

3 – Shadow of the Colossus

Année de publication : 2006
Développeur : Team ICO

Shadow of the Colossus fait partie de ces jeux qui ont prouvé de manière impressionnante au grand public que les jeux vidéo sont de l’art. Il se passe presque complètement de la grandiloquence de nombreuses productions Triple A, mais inspire plutôt par ses moments plus calmes et mélancoliques.

En tant que garçon, vous devez vaincre 16 géants dans un monde mystérieux pour réveiller la fille de votre cœur. Pour cela vous parcourez le monde avec votre cheval Agro et devez trouver le point faible spécifique de chacun des 16 géants.

L’escalade des géants est très bien mise en scène, et Shadow of the Colossus parvient à transmettre un sentiment de différences d’espace et de taille d’une manière exceptionnelle.

SotC est un jeu qui résonne depuis longtemps et pour cette seule raison a gagné une place de choix dans cette liste des meilleurs PS2. Si vous voulez rattraper votre retard sur le titre mais ne possédez pas de PS2, vous devriez certainement jeter un œil au remaster PS4, qui est sorti début 2018.

2 – God of War 2

Année de sortie : 2007
Développeur : SCE Santa Monica

Avant que Kratos ne se retrouve en Scandinavie dans God of War, le taciturne Spartiate a d’abord nettoyé la Grèce. Dans la première partie de la série, il se venge de la mort de sa famille, au cours de laquelle il tue le dieu de la guerre Ares et prend sa place. Cependant, le père des dieux Zeus ne l’aime pas du tout, c’est pourquoi il a déresponsabilisé Kratos et l’a tué au début de la deuxième partie.

Kratos ne laisse pas cela l’arrêter et ressuscite d’entre les morts avec un énorme besoin de représailles. Tout comme la première partie, il y a des énigmes à résoudre ici, des hordes d’ennemis avec les Chaos Blades (appelées « Athene’s Blades » dans cette partie) et d’énormes boss finaux au sol.

Et bien que le système de combat soit resté essentiellement le même, les énigmes, les combats de boss et le gameplay général se sont améliorés. Lors de sa sortie, God of War 2 a été décrit par beaucoup comme l’un des meilleurs jeux d’action de tous les temps et, bien sûr, ne devrait pas manquer sur notre liste.

1 – Metal Gear Solid 3 : Snake Eater

Année de sortie : 2005
Développeur : Kojima Production

Metal Gear Solid PS2

Que Hideo Kojima est toujours bon pour une surprise, il l’a prouvé non seulement avec Raiden dans Metal Gear Solid 2, mais aussi avec le choix du personnage principal dans Metal Gear Solid 3. Ici, vous ne contrôlez pas Solid Snake, mais son père génétique Naked Snake.

Dans leur rôle, vous devez trouver et interviewer un scientifique dans la jungle de ce qui était alors l’URSS qui a développé un lanceur nucléaire mobile appelé Shagohod. Mais bien sûr, tout ne se passe pas comme prévu, la mission est trahie et devient incontrôlable.

En termes de gameplay, Snake Eater est basé sur l’approche furtive des deux premières parties, mais tisse intelligemment certains éléments de survie. Par exemple, vous pouvez attraper et manger des animaux plus petits, les blessures doivent être traitées à temps et bien plus encore. Le camouflage joue également un rôle important, Snake peut ici se rabattre sur un certain nombre de motifs.

Quiconque a joué à Snake Eater se souviendra probablement des nombreux combats de boss fantastiques (The Joy! The End !!). Mais ce n’est pas la seule raison pour laquelle Snake Eater est le meilleur titre PS2 pour nous, mais parce que Hideo Kojima parvient une fois de plus à combiner un gameplay motivant avec une belle histoire et des personnages distinctifs.

Et vous quels sont vos jeux PS2 préférés ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *