Ratchet & Clank : Rift Apart sur PS5

Nous n’avons eu que très peu de « vraies » exclusivité PS5 à nous mettre sous la dent depuis la sortie de la dernière console de Sony en novembre 2020. Ratchet & Clank : Rift Apart fait donc partie de ces titres que l’on attendait avec impatience, et en tant que fan de la licence notre attente était d’autant plus grande ! Est-ce que la promesse était au rendez-vous ?

C’est bien évidemment Insomniac Games, le studio à l’origine de la licence, qui revient aux commandes de ce dernier opus, le premier sur plateforme PS5 après une longue absence (et un passage au cinéma). Et même si la saga a déjà presque 20 ans depuis ses premiers pas sur PS2, le studio se veut repartir sur une base neuve, destinée aux joueurs de la première heure comme aux nouveaux qui découvriraient la licence. Le duo de choc est donc de retour, et nous avons même le droit à une nouvelle héroïne qui va se joindre à notre Lombax et robot préféré !

Mais soyez rassuré pas de spoil au programme ! Pour l’histoire je vais donc rester dans les grandes lignes avec un scénario malheureusement pas ultra original ^^ C’est une fois de plus le docteur Néfarious qui va faire des siennes et ici créer des failles inter-dimensionnelles. Nous aurons donc l’occasion à travers le jeu de visiter l’espace-temps avec une multitude de planètes plus riches en découvertes les unes que les autres.

Comme je vous le disais une nouvelle héroïne fait son apparition dans Ratchet & Clank: Rift Apart. Rivet, une Lombax d’une dimension alternative, sera donc de la partie et également jouable en alternance avec Ratchet. C’est peut-être LA nouveauté du jeu, et un vrai vent de fraîcheur par la même occasion sur la licence. Un chara-design au top, une perso bien badass, la jouer, c’est l’adopter ! Et autant vous dire que voir s’animer cette petite bande de héros avec les capacités d’une PS5 derrière, c’est plutôt agréable à l’oeil.

Si les personnages sont super bien animés, les décors, éléments, armes ou encore les ennemis n’ont pas été lésés. Le ray-tracing fait bien évidemment une grosse part du taff pour l’effet waouh, mais la vitesse de traitement aide aussi à une expérience fluide, sans lagging et avec des temps de chargement quasi-inexistants. Bref, on est sur PS5 et on le sent bien !

Enfin, côté gameplay, c’est là aussi un sans-faute. Ultra rapide à prendre en main, on progresse avec pas mal d’aisance dans cette plateforme 3D avec un design au level très cool. Un des points forts est la multitude d’armes à disposition, qu’on débloque au fur et à mesure de l’avancement. Le système d’upgrade permet de les faire évoluer assez classiquement pour booster leurs performances.

Si la description vous plait vous pouvez trouver le jeu ci-dessous :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.